En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


mercredi 11 mai 2016

Plat à couscous


Kabylie - Fabrication des plats à couscous - ed J.Geiser
Le couscous, plat national dans les pays du Maghreb, trouve son origine chez les berbères.

Il se mangeait dans un plat unique, sans ustensile : avec la main droite ou avec du pain (une portion du pain galette : kesra, servant de pince) ou parfois avec une cuillère en bois.

Avant d’être un plat commun il était servi traditionnellement le vendredi après la prière de midi dans un grand plat qui pouvait être en bois ou en terre cuite.
Ce ne sont pas des plats de cuisson, mais des plats de service qui sont maintenant le plus souvent en faïence décorée, en métal émaillé, ou encore de plus en plus en porcelaine chinoise !

La consommation du couscous s’est étendue du Maghreb au pourtour méditerranéen, à l’Afrique subsaharienne et au Moyen Orient. Il est aujourd'hui le troisième plat  préféré des français.





Ø : 50 cm – fond bombé – H ext/int : 8,5  / 6,5 cm – modelé et non vernissé – Maroc / Berbère du Rif
Décoré intérieurement de 2 bandes à 4 traits, croisées en diagonales, tracées avant cuisson avec les 4 doigts de la main trempés dans une décoction de plantes.

Ø : 52 / 36 cm – H ext/int : 9  / 7,5 cm – vernissé intérieur et bourrelet supérieur

Ø : 48,5 / 34 cm – H ext/int : 13,5  / 8 cm – sur piédestal de 6 cm - vernissé intérieur

Ø : 46 / 36 cm – H ext/int : 8  / 5,5 cm – vernissé intérieur et bourrelet supérieur

Ø : 45,5 / 35,5 cm – H ext/int : 7  / 5,5 cm – vernissé intérieur et bourrelet supérieur

Ø : 44 / 35 cm – H ext/int : 7  / 5 cm – vernissé intérieur et bourrelet supérieur

Ø : 40 / 15 cm – H ext/int : 7,5  / 6 cm – festonné sur le bord supérieur - vernissé intérieur et extérieur

Ø : 36 / 11 cm – H ext/int : 14,5  / 4 cm – sur piédestal de 8 cm - vernissé intérieur et extérieur - Décoré par l’inclusion de petits triangles blancs 

Ø : 34,5 / 9,5 cm – H ext/int : 10  / 7 cm – sur piédestal de 1,5 cm – vernissé intérieur et extérieur



Pour en savoir plus sur le couscous :







lundi 9 mai 2016

Cassole


La cassole fut inventée vers 1370  par un potier italien  Jean Gavalda, immigré à Issel (petit village à 5 km au nord de Castelnaudary), qui s’était rendu compte que la terre locale permettait de fabriquer de la poterie culinaire qui résistait aux chocs thermiques.


Elle fut ensuite fabriquée dans tout le Lauragais riche en terre argilo-calcaire mélangée aux terres silico-alumineuse provenant d’Issel et d’autres gisements pour obtenir cette solidité à la chaleur.

Comme dans bien d’autres exemples, c’est le nom de la poterie qui donna l’appellation du plat qui y était cuisiné, fleuron de la gastronomie locale : le cassoulet.

A l’origine un ragoût à base de fèves.  La légende raconte que, durant un siège de Castelnaudary par les anglais, les habitants, menacés de famine, mirent en commun tout ce qu’il leur restait de nourriture : lard, porc, fèves, saucisses, viandes à mijoter dans une grande jatte pour nourrir les soldats de la ville. Revigorés par ce repas, bien arrosé, les soldats boutèrent les anglais hors du Lauragais.
En 1553, Catherine de Médicis, devenue comtesse du Lauragais, introduisit la culture du haricot lingot rapporté du Mexique par Christophe Colomb, qui remplaça les fèves.

La cassole est de forme tronconique, vernissée intérieurement et sur le bourrelet supérieur, elle est toujours fabriquée manuellement par quelques ateliers dans plusieurs tailles et coloris, le plus souvent aujourd'hui en terre chamottée.




Ø: 33,5 / 16 - H: 15 - L avec poignées 35
Ø: 30 / 16,5 - H: 12 - L avec poignées 31,5

Ø: 29,5 / 16,5 - H: 12 - L avec poignées 32
Ø: 27,5 / 16,5 - H: 10 - L avec poignées 30

Ø: 27,5 / 16, - H: 10 - L avec poignées 29
Ø: 27 / 15,5 - H: 10 - L avec poignées 28,5

Ø: 24,5 / 14,5 - H: 8,5 - L avec poignées 26,5
Ø: 23 / 13 - H: 9 - L avec poignées 24,5

Ø: 24 / 11,5 - H: 9 - L avec poignées 25
Ø: 21 / 12 - H: 7 - pas de poignées

Ø: 20 / 10,5 - H: 7,5 - pas de poignées



Faux amis

La grésale qui possède sensiblement la même forme, mais n’est pas élaborée en terre réfractaire, et se fêlera irrémédiablement à la chaleur du four ou de la cheminée.




Pour en savoir plus :        
 http://www.confrerieducassoulet.com/la-cassole.html







samedi 7 mai 2016

Grésale



La grésale ou grasale est un récipient polyvalent très employé dans le sud et le sud-ouest de la France, ainsi qu'en Espagne, il est sensiblement l'équivalent de la bassine actuelle.

La grésale est utilisée pour la préparation des aliments (élaboration de confitures, de conserves, de pâtés, de chair à saucisse, etc.), à recueillir le sang lors de la tuée du cochon.

Son usage s'est étendu à la vaisselle.

Sa forme est en tronc de cône à large ouverture, le bord supérieur est généralement épais, elle est souvent pourvue d'un bec verseur, et également parfois de deux anses détachées, ou juste en débord pour assurer une bonne préhension. Elle existe en de nombreuses dimensions pour répondre aux besoins domestiques,ainsi certaines cuisines peuvent posséder une série de grésales qui par leur forme s'empilent aisément. 


La grésale n'est pas un plat pour cuire les aliments, mais uniquement les préparer. Elle n'est pas faite pour supporter les températures de cuisson.


A ne pas confondre avec la cassole, plat traditionnel de cuisson du cassoulet, fabriqué avec une argile réfractaire, qui possède sensiblement la même forme.





Ø : 63,5 / 30 cm – H : 23,5 cm – Inscription : Carne
Cachet : ALFARERIA DE JOSE PEDROLA – BENISANET (TARRAGONA)

Ø : 51 / 30 cm – H : 20 cm

Ø : 51 / 23 cm – H : 25,5 cm – L : 58 cm avec anses

Ø : 50 / 31 cm – H : 18,5 cm

Ø : 48 / 25 cm – H : 15,5 cm


Ø : 46,5 / 20,5 cm – H : 20,5 cm


Ø : 43 / 14,5 cm – H : 20,5 cm -  L: 52 cm avec poignées


 Ø : 44 / 22,5 cm – H : 16 cm 


Ø: 43,5/20 cm - H: 13 cm - décor : frise ondulée sur le bord intérieur et épis de blé


Ø: 42/19,5 cm - H: 14 cm- décor de feuilles et fleurs


Ø: 38/18,5 cm - H: 13,5 cm - décor : arcs de cercle sur le bord intérieur 


Ø: 37/19,5 cm - H: 16 cm


Ø: 36,5/16 cm - H: 15,5 cm - L: 41 avec anses - marque 4 sur anse


 Ø: 34/18 cm - H: 12 cm - Espagne/La Bisbal


Ø: 29/14 cm - H: 10 cm - Espagne/La Bisbal


Ø: 21,5/11 cm - H: 9,5 cm - L: 24,5 cm avec anses


Ø: 21/11,5 cm - H: 9 cm - L: 23,5 avec anses

Ø: 17,5/8,5 cm - H: 7 cm - L: 21 avec anses


Ø: 17/9,5 cm - H: 7,5 cm - L: 19,5 avec anses 



Ça ressemble à une grésale

Mais c’est plus aplati, et l’usage reste à définir.
? Peut être un dessous de cruche à huile, récupérateur des suintements ?


Ø: 33/14,5 cm - H: 8 cm - L: 38  avec anses


Ø: 21/9 cm - H: 6,5 cm - L: 24,5 cm avec anses




Faux amis

La cassole, c’est un plat à cuire, notamment utilisé pour le cassoulet qui possède sensiblement la même forme qu’une grésale, mais est pourvu de poignées à peine marquées et non pas d’anses :









La cuisine - Joan Paloma Roura - 2002